CONTACT

Les Productions Micheline Sarrazin
6605 rue Chambord
Montréal H2G 3C1
Tél : 514 279 0258
Courriel : micheline@michelinesarrazin.com
http://www.michelinesarrazin.com
Comments
39 Responses to “CONTACT”
  1. Gross dit :

    Madame Fréchette,

    Je tenais juste à vous remercier pour votre pièce Jean et Béatrice que j’ai découverte près de Paris et j’ai été totalement sous le charme. Une histoire incroyable et une interprétation parfaite ! Donc encore une fois merci et félicitations pour votre pièce et pour vos comédiens.

    Cordialement.

    • carofrech dit :

      Je vous remercie de me faire part de votre réaction à Jean et Béatrice. Je suis heureuse que la pièce ait su vous charmer et vous toucher. Puis-je vous demander dans quel théâtre vous l’avez vue et quelle était la compagnie productrice ? Bien cordialement, Carole Fréchette

  2. Lorne Huston dit :

    Bonjour,
    Est-ce bien par ici que je peux vous rejoindre?
    LH

  3. vip dit :

    excusez-moi je vous préviens que si vous voulez bien me répondre, ce sera sur vivi.m22@sfr.fr.

    • carofrech dit :

      Bonjour,

      Je suis heureuse que vous preniez plaisir à monter La petite pièce en haut de l’escalier.
      Quelles questions souhaitez-vous me poser ?

      Carole Fréchette

  4. Pierre TEILLAUD dit :

    Bonjour Madame Frechete,

    Je viens de voir la peau d’elisa dans l’Hérault. Un ravissement. J’aimerais savoir si le texte de small talk est disponible?
    En vous remerciant,
    Bien cordialement

    • carofrech dit :

      Bonjour monsieur Teillaud,

      Je me rends compte que je n’ai pas répondu à votre gentil message du mois de novembre. Je vous remercie pour ces mots chaleureux et je suis heureuse que ma pièce vous ait touché. Small Talk est publié chez Actes Sud/Papiers. Vous devriez pourvoir le trouver facilement en librairie.
      Salutations de Montréal enneigé.

      Carole Fréchette

  5. Pierre Teillaud dit :

    Merci beaucoup pour votre réponse.
    Sincères salutations

  6. Bonjour

    Je suis tombée sous le charme de votre texte « La peau d’Elisa » et je souhaiterai en faire une adaptation pour le jouer en Rue.
    J’ai commencé à rédiger ma demande ainsi que les notes d’intentions pour la SACD (car je suis française) mais un ami m’a indiqué que l’on pouvait également demander les Droits directement à l’Auteur.
    Aussi j’use de ce dernier jour de l’année pour m’adresser à vous et savoir si je peux vous envoyer directement ma demande et le projet d’Adaptation ou si vous préféreriez que je m’adresse à la SACD.
    Merci d’avance pour votre réponse et bonne fin d’Année à vous dans le froid mordant de Montréal.

    Cordialement
    Judith Thiébaut

    • carofrech dit :

      Bonjour,

      Je suis heureuse et touchée que mon Élisa vous ait charmée. En réponse à votre question, il faut faire votre demande à la SACD qui me transmettra votre note d’intention de même que toutes les informations concernant votre projet.
      Cordialement, et avec mes meilleurs voeux pour 2015.

      Carole Fréchette

  7. Bonjour,
    Nous jouons actuellement Jean et Béatrice au théâtre du Temps à Paris, encore pendant 2 semaines. Nous serions vraiment très honorés, si jamais vous êtes à Paris à cette période de vous y inviter. Notre pièce a de très bons retours, nous en sommes très fiers et c’est grâce à ce magnifique texte que vous avez écrit.

    Pour le plaisir de partager, vous trouverez dans le lien ci-après une critique parue sur le site du journal Paris Match, en en attendant d’autres (http://www.parismatch.com/Chroniques/Catherine-Schwaab/Deux-pieces-qui-nous-forcent-a-affronter-nos-peurs-696666?utm_source=Paris+Match&utm_medium=twitter)

    Merci encore à vous, à vos textes, qui sont en grandes partie à l’origine de mon amour du théâtre, et de ma montée sur les planches. Très sincèrement.
    Lorène Verdeil

    • carofrech dit :

      Bonjour Lorène, Merci pour vos mots
      chaleureux. Je suis heureuse que vous preniez plaisir à incarner Béatrice. Je ne serai malheureusement pas à Paris au cours des deux prochaines semaines. J’y serai par contre du 22 au 29 avril. Si jamais vous étiez encore à l’affiche, faites-moi signe. Saluez pour moi toute l’équipe, et bonne fin de voyage avec Jean et Béatrice. Cordialement, Carole Fréchette

  8. Danielle Nolet dit :

    Bonjour, je voudrais monter « les sept jours de Simon Labrosse » et je cherche un moyen de vous contacter pour les droits d’auteurs. N’étant pas familière avec ce processus… je vous écrit par l’entremise de ce site. merci beaucoup et au plaisir.

    • carofrech dit :

      Bonjour, Je vous remercie de l’intérêt que vous portez à ma pièce. Pour obtenir les droits de représentation, vous devez contacter mon agence Les Productions Micheline Sarrazin, info@michelinesarrazin.com. On vous demandera quelques informations sur la nature de votre projet : amateur ou professionnel, dates et lieu des représentations, nombre de places, prix des billets, etc. Ces éléments nous aideront à fixer les conditions de la licence. Cordialement, Carole Fréchette

  9. Mamadou fall dit :

    Bonjour madame Carole Fréchette,

    Mon nom est Mamadou, je suis étudiant en Écriture et littérature au Collège Lasalle de Montréal.

    Suite à la lecture et à l’analyse approfondie de votre pièce de théâtre intitulée « La petite pièce en haut de l’escalier », nous aimerions vous poser deux questions:
    – Quel est le message (ou la morale) de la pièce?
    – Selon vous, c’est quoi des vraies larmes?

    Vraiment, nous voulons avoir votre réaction sur ces points. Merci de bien vouloir nous répondre!

    Veuillez agréer madame Fréchette, nos salutations distinguées.

    • carofrech dit :

      Bonjour Mamadou, J’ai bien eu votre demande. Je vais tenter de répondre dans les prochains jours. Pour quand, idéalement, avez-vous besoin de mes réponses ? Pouvez-vous me confirmer que vous avez bien reçu ce message ? Je ne suis pas certaine que la messagerie de mon site fonctionne bien. Merci et à bientôt. CF

  10. Bonjour Carole Fréchette. Nous sommes une compagnie installée à La Flèche (72), dans les Pays de La Loire. Nous avons l’intention de monter Je pense à Yu (droits demandés déjà) la saison prochaine (création février 2016). Nous vous tiendrons bien sûr au courant de ce projet, et nous espérons que vous aurez la possibilité de venir nous voir.
    D’ici là, je monte avec ma troupe amateur (c’est un sacré boulot dans ce contexte !) Small Talk, qui sera présenté à la Flèche les 28,29 et 31 mai prochain. Je ne sais pas si vous serez en France à cette date (j’ai vu que vous y seriez fin avril).
    Je voulais vous dire qu’à l’occasion de ces productions de votre répertoire, peut-être nous pourrions organiser, si cela vous intéresse, des rencontres dans notre département. Je sais que le pôle ressource du théâtre amateur serait partant pour cela, mais nous avons aussi au Mans le Théâtre Paul Scarron qui est la Scène Conventionnée pour les Ecritures Contemporaines, et qui va nous accueillir en résidence pour Je Pense à Yu en janvier 2016. Ce serait chouette d’organiser quelque chose avec vous ! Qu’en pensez-vous ? Au plaisir d’échanger avec vous sur tout cela, je vous adresse mes plus cordiales salutations. Geneviève Delanné

    • carofrech dit :

      Chère Geneviève Delanné,
      Je ne serai malheureusement plus en France à la fin de mai. Je serai à Paris du 22 au 30 avril, puis je devrai rentrer à Montréal. Je suis très intéressée par vos projets autour de mes textes. Small Talk et Je pense à Yu sont des pièces bien différentes l’une de l’autre, c’est le moins qu’on puisse dire!, qui présentent toutes les deux, à leur façon, certains défis de mise en scène. Je vous souhaite tout le meilleur pour l’aventure Small Talk avec les amateurs. Donnez m’en des nouvelles, si vous pouvez. Par ailleurs, je serais très curieuse de voir votre travail sur Je pense à Yu et il me ferait plaisir de participer à des rencontres en marge de cette création au Mans. Je connais un peu le Théâtre Paul Scarron, pour y avoir assisté à la présentation de l’une de mes pièce il y a longtemps. Je crois que c’était Les Sept jours de Simon Labrosse. Après la première création sur scène de Je pense à Yu, J’ai fait certaines modifications au texte. Aimeriez-vous que je vous envoie cette version légèrement remaniée? Ce ne sont pas des changements énormes. Je propose certains coupes et quelques autres petites choses. Mon calendrier est libre pour l’instant en février 2016. Je sais que je dois participer à un évènement à Paris en janvier. Je pourrais peut-être rester en France afin de combiner deux manifestations, mais je ne connais pas encore les dates précises de l’événement de janvier. Nous pourrons voir tout cela le moment venu. Je suis vraiment heureuse de savoir que Je pense à Yu aura une nouvelle vie en France. C’est une pièce envers laquelle j’ai un attachement particulier. Nous aurons l’occasion d’en parler. Si vous souhaitez que je vous envoie la version modifiée, laissez-moi votre adresse mail . Meilleures salutations de Montréal. Carole Fréchette

  11. Chère Carole Fréchette, bonjour, et merci beaucoup de votre chaleureuse réponse. En ce qui concerne Small Talk, je ne manquerai pas de vous tenir informée, et peut-être pourrai-je vous envoyer des images issues de ce travail avec les amateurs, puisque nous nous sommes associés, pour l’occasion, avec une option cinéma du lycée, et que certaines parties de ce texte sont filmées, et intégrées à la mise en scène.
    En ce qui concerne Je pense à Yu, pièce pour laquelle nous avons également un coup de cœur particulier (chaque lecture m’en confirme la beauté et l’émotion), bien sûr nous sommes intéressés pour recevoir votre version renouvelée. Voici notre adresse mail : lestetesdatmosphere@wanadoo.fr.
    De notre côté, je propose de vous faire parvenir le dossier de présentation de ce projet.
    Vous n’êtes pas sans ignorer que les choses ne s’arrange pas en France en ce moment pour la culture (180 festivals et événements liés au spectacle vivant annulé – à ce jour- cette année). Dans ce contexte, créer et diffuser des spectacles, pour des petites compagnies comme la nôtre, devient un sacré défi !
    Echanger avec vous est déjà une grande joie. Nous serons en résidence au Théâtre Scarron en février, puis en résidence dans notre lieu de création à la Flèche. Ce serait formidable que votre venue en France en janvier vous permette d’être présente sur ce – ou ces – lieu(x) en même temps que nous. Nous reparlerons de tout cela.
    Dans l’attente de vos nouvelles, veuillez agréer l’expression de nos plus cordiales salutations. Geneviève Delanné et Thierry Delhomme

  12. Chloé dit :

    Bonjour Carole Fréchette, je me permets de vous écrire au sujet de votre œuvre Small Talk. Nous venons de jouer cette pièce à Bordeaux dans le cadre d’un cours amateur. Nous travaillons ce texte depuis 6 mois et nous avons eu nos représentations le week-end dernier. Nous avons vécu un très beau moment, émouvant même. La pièce a été très bien accueillie par l’ensemble du public. Nous avons chacun décidé de faire cet atelier amateur pour différentes raisons, nous avons choisi le texte ensemble et nous nous sommes pleinement investis dans l’histoire de Justine et de sa famille. Ces instants sur scène ont été très intenses, nous avons pleuré et beaucoup ri. Bref. Merci à vous, bien cordialement, Chloé.

    P.S : la compagnie qui donne les cours s’appelle le dernier strapontin.

    • carofrech dit :

      Chère Chloé,
      Merci beaucoup pour vos mots chaleureux. Je suis très heureuse que vous ayez pris plaisir à jouer ma pièce, heureuse qu’elle vous ait fait rire et pleurer! C’est un toujours bonheur de savoir que des acteurs, des actrices, trouvent dans mes pièces une matière qui les stimule et les émeut. Les acteurs sont les passeurs, c’est par eux que mes mots arrivent jusqu’au public. Cela me touche particulièrement quand ils me disent que l’aventure en ma compagnie a été belle. Saluez pour moi toute l’équipe. Bien cordialement, Carole Fréchette

  13. Bonjour,

    Nous voudrions mettre en scène la pièce :  » La pose » de Carole Fréchette.

    Nous sommes une compagnie amateur de la région Mulhousienne en France.

    Savez-vous à qui nous devons nous adresser ?

    Cordialement,

  14. Nicolas SAUZE dit :

    Bonjour Mme Fréchette,
    il y a encore quelques semaines vous m’étiez inconnue… Je suis passé à côté…
    Je ne connaissais aucune de vos oeuvres… Je suis vraiment passé à côté…
    Et puis, « Jean et Béatrice » s’est retrouvé entre mes mains… Cette fois, je ne passerai pas à côté…
    Profondément saisi par le propos et l’atmosphère, monter votre pièce m’est apparu évident.
    Au fur et à mesure de la lecture, vos mots éveillaient mes sens, me plongeant ainsi dans ces atmosphères successives.
    Ces ressentis, je souhaite les diffuser dans une mise en scène mêlant réel et virtuel : prétexte à plonger le spectateur dans une immersion sensorielle.
    Mon projet est clairement défini, sa mise en oeuvre dépend de vous, si vous acceptez de me faire confiance en m’accordant vos droits.
    Avant d’entamer les démarches auprès de la SACD (si c’est bien l’usage), j’aurais aimé vous donner des précisions sur mes intentions afin de m’assurer de votre assentiment, et vous propose d’échanger par le biais de mon adresse mail.
    Merci et encore merci…
    Nicolas

  15. Bonjour,
    C’est un vrai bonheur pour nous et notre petite Cie Toulousaine (HISTOIRE D’EN RIRE) d’avoir découvert le texte de Jean et Béatrice. Nous allons faire en sorte de partager avec le public notre amour pour cette belle histoire et ces personnages si attachants, tout au long de l’année 2016… voire au delà.
    Dommage que la distance nous sépare car nous aurions été très honorés de vous montrer notre travail…chez nous, à Toulouse ou chez vous, que nous regrettons bien sûr de ne pas connaître ….

    Le teaser « fait maison » :

    https://drive.google.com/file/d/0B3u3vnP5jjTvVUlYbUNHS2pGcFE/view?usp=sharing

    Encore merci Madame FRECHETTE
    Cécile

    • carofrech dit :

      Bonjour,
      Merci pour vos mots chaleureux. Je suis heureuse que trouviez plaisir à entrer dans le monde de Jean et Béatrice. Je crois que vous jouez ce soir à Toulouse. Bonne représentation à toute l’équipe! Cordialement,
      Carole Fréchette

  16. Bonjour,
    Merci pour vos encouragements … nous avons effectivement joué hier soir … et avons encore 3 soirées devant nous pour partager cette belle aventure avec le public…
    Nous avons organisé hier soir un petit bord de scène après la représentation et avons senti que les spectateurs étaient désireux de mieux vous connaître et surtout de lire ou de voir jouer vos autres pièces…
    C’est super parce que ça veut dire aussi que, malgré le nombre restreint de salles qui acceptent d’intégrer ce style théâtral à leur programmation, il y a un public et de l’intérêt pour des comédies autres que « mon cul sur la commode », comme on dit par chez nous …

    Cordialement
    Cécile

  17. Bonjour,

    Nous sommes intéressés par le livre « Baby blues » mais ne parvenons pas à le trouver en France. Y a t-il un moyen de se le procurer?
    Cordialement,

    Marie

    • carofrech dit :

      Bonjour, Baby Blues n’est pas publié en France. La pièce a été éditée aux éditons les Herbes Rouges, à Montréal, en 1989, mais je crois que le titre n’y est pas disponible pour le moment. Si vous souhaitez obtenir la pièce dans le but d’en faire une production théâtrale, je puis vous faire parvenir une copie numérique du texte.

    • carofrech dit :

      Bonjour,
      Baby Blues n’est pas publié en France. La pièce a été publiée aux éditions Les Herbes Rouges, à Montréal, en 1989. Je crois que le titre n’est pas disponible en ce moment, car il est en réimpression. Souhaitez-vous consulter le texte pour en faire, éventuellement, une production théâtrale ? Si c’est le cas, je peux essayer d’obtenir une copie numérique pour vous. Je n’ai pas ce document sur mon ordinateur pour le moment mais je peux essayer de l’avoir auprès de l’éditeur. Je vous remercie de l’intérêt que vous portez à ma pièce et je vous souhaite une bonne journée. Carole Fréchette

      • Bonjour,

        Oui, nous souhaitions lire le texte afin de monter la pièce car nous sommes 5 femmes, le sujet nous intéressait beaucoup, et nous connaissons déjà certaines de vos oeuvres que nous apprécions. Effectivement, si vous pouvez me la faire parvenir sous forme électronique, ce serait formidable. Je vous laisse mes coordonnées: marie.forum at gmail.com

        Bonne soirée,
        Marie.

      • J’ai juste oublié d’indiquer, pour être plus précise, que nous ne sommes qu’une troupe amateur. Et avons pour objectif de monter la pièce une seule fois, pour commencer. Puis pourquoi pas, de la jouer d’autres fois par la suite. Mais cela reste local.
        Et bien évidemment, si vous m’indiquez comment procéder, je paierai la copie envoyée.

  18. Bonjour,

    Je me permet de vous contacter, Madame Fréchette, afin de vous parler de mon projet de diplôme en grahisme. En effet, totalement séduite par votre pièce, j’ai décidé de la rééditer en divisant la pièce en plusieurs livrets. Ces derniers seront décomposés selon les différents métiers de Simon Labrosse. Pour un soucis de moralité, je me permet de vous demander si cela ne vous dérange pas ?
    C’est un projet de diplôme qui ne sera pas vendu à quelconque édition.

    Merci d’avance de votre compréhension.

    Cordialement,
    Madeline Vanhalst

    • carofrech dit :

      Bonjour Madeline, Je suis ravie que ma pièce vous ait séduite. Je ne suis pas certaine de comprendre ce que vous voulez en faire. Une bande dessinée ? Un livre illustré ? Pouvez-vous m’expliquer davantage. Je n’ai aucune objection à votre projet, mais j’aimerais en savoir plus, par curiosité. Cordialement, Carole Fréchette

  19. Dana Basso dit :

    Dear Carole, we have met in Buenos Aires, Argentina many years ago when you came to see our production of « ELISA’S SKIN » in 2003. You were at my father’s house in Saint Thomas, remember? We love your play and once again we would like to produce it in a small off circuit theater in Buenos Aires. We are going to contact your agent but, since this production will be staged with the same cast as in 2003 and we remember the great rapport you had by that time we wanted to tell you in a more personal way. I could not find your email in my records that’s why I’m writing to you here. Thanks once again! Dana Basso

    • carofrech dit :

      Hello Dana, I remember you o f course, and I remember your Elisa very well. I am happy that you are considering remounting the show. 13 years later, has your reading of the play changed ? Do you feel you would do it differently ? I am curious. For the rights, you have to contact my agent, info@michelinesarrazin.com. She will need informations on the venues where you wish to perform and the period you are considering for producing the play. Please keep me informed of the evolution of the project. I am very interested. I will go to Lyon in novembre, to see a new staging of Elisa. It’s been a while since I saw the play on stage. I wrote that play 20 years ago now. I wonder how I will react now to Elisa’s drama. When I wrote it, I was very much into the love stories, but now I am more touched by the fear of disappearing. I give you my email : carolefrechette@gmail.com. Can you confirm to my email address that you received this message ? Thank you and good luck with the project. Carole

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :